Archives des tags :

François Hollande

retraites manifestation

La réforme des retraites n’entraînera pas de bouleversement immédiat

La ministre des affaires sociales, Marisol Touraine, qui multiplie actuellement les rencontres avec le patronat et les syndicats, a affirmé que la réforme des retraites n’allait pas entraîner « dans les semaines qui viennent » de« bouleversement des conditions de départ en retraite ».

« Il y aura trois principes », a rappelé la ministre, évoquant « un principe de justice », avec des efforts « nécessaires » mais « évidemment proportionnels aux moyens, aux ressources de nos concitoyens »« Les retraités feront leur part d’effort et nous ferons en sorte que les conditions de la vie professionnelle soient prises en compte », a-t-elle assuré. Deuxième principe : la « stabilité »« Il ne va pas y avoir là, dans les semaines qui viennent, de bouleversement des conditions de départ en retraite », a affirmé Marisol Touraine, assurant vouloir inscrire la réforme « de manière cohérente dans la durée »« Et c’est le troisième principe : la durée, une réforme durable », a-t-elle poursuivi.

Lire la suite +

relèvement de l'âge légal retraite

La Commission européenne ne mentionnera plus le relèvement de l’âge légal dans ses recommandations

C’est une petite victoire pour François Hollande. Le président français a obtenu de la Commission européenne qu’elle retire la référence au relèvement de l’âge légal de sa recommandation sur la réforme des retraites que Paris entend boucler d’ici la fin de l’année.

La France a obtenu que les recommandations de la Commission européenne ne mentionnent plus le relèvement de l’âge légal de départ à la retraite, s’est félicité dans la nuit de jeudi 27 à vendredi 28 le chef de l’Etat. Selon lui, « deux principes ont été posés » conformément aux demandes françaises.

Lire la suite +

Réforme des retraites : les annonces du chef de François Hollande

Réforme des retraites : les annonces du chef de l’État déçoivent

L’opération déminage de François Hollande, pendant deux heures dimanche soir dans l’émission «Capital» sur M6, n’aura pas servi à grand-chose. Le président de la République a eu beau caresser les fonctionnaires et les salariés des régimes spéciaux dans le sens du poil, les syndicats affichent tous leur déception. Pour ne pas dire plus… «Dans la boîte à outils, je ne vois qu’un marteau et une enclume et, entre les deux, il y a les salariés et les retraités», juge Thierry Lepaon, le patron de la CGT, qui a d’ores et déjà promis d’organiser une journée d’action début septembre contre la réforme à venir.

Lire la suite +

Jean-Marc Ayrault

L’âge légal de la retraite ne sera pas revu à la hausse

Si relever l’âge légal du départ à la retraite faisait partie des options envisagées par le gouvernement pour réformer le régime des retraites, Jean-Marc Ayrault a clairement écarté cette possibilité lors d’un entretien au JDD.

Relever l’âge légal du départ à la retraite ne sera pas une mesure mise en œuvre par le gouvernement pour réformer le système de retraite français. C’est ce qu’a affirmé Jean-Marc Ayrault dans une interview accordée au Journal du dimanche. « Nous ne toucherons pas à l’âge légal » a indiqué le Premier ministre. « Le fil conducteur de nos décisions, c’est la justice. Cette réforme traitera la pénibilité au travail, la complexité des régimes et résoudra les inégalités. Au final, nous paierons les retraites, nous préserverons les plus petites retraites, et nous pérenniserons les régimes de retraite pour les générations à venir. »

Lire la suite +

Réformer ou mourir !

Selon le dernier rapport du Conseil d’orientation des retraites, le déficit de l’ensemble des régimes de retraites atteindra 18,8 milliards d’euros en 2017.

Réformer ou mourir, François Hollande n’a pas le choix. Si le président ne fait rien, le déficit de l’ensemble des régimes de retraite se creusera d’un tiers d’ici à la fin du quinquennat, à 18,8 milliards d’euros par an. Et culminera à un montant compris entre 20 et 25 milliards en 2020, selon les dernières prévisions du Conseil d’orientation des retraites (COR). Soit plus que le budget annuel du ministère de l’Intérieur.

Lire la suite +

700.000 départs à la retraite en 2013

Le flux de nouveaux retraités, qui avait reculé sous l’effet de la réforme Sarkozy, repart à la hausse avec l’élargissement du droit au départ à 60 ans voulu par la gauche. Cette promesse de François Hollande devrait toutefois coûter 700 millions d’euros l’an prochain, 400 millions de moins qu’annoncé.

Depuis deux ans, sous l’effet de la réforme voulue par Nicolas Sarkozy, le nombre de nouveaux retraités a fortement reculé. De plus de 720.000 départs dans le secteur privé en 2010, on est tombé à moins de 610.000 l’an dernier – la réforme est entrée en vigueur le 1er juillet 2011. Et cette année, le flux tomberait sous la barre des 580.000, prévoit la direction de la Sécurité sociale dans le rapport de la commission des comptes publié lundi.

Lire la suite +

Un naufrage en cours de notre système de retraites ?

Tout porte à croire que la prochaine réforme des retraites interviendra avant 2017, sans quoi c’est la sécurité sociale elle-même qui est menacée de disparaître.

Dans le brouhaha propre à la débandade gouvernementale, l’attention se focalise sur les augmentations d’impôt et leur insuffisance acquise pour 2013, mais passe à côté d’un autre sujet épineux : le naufrage en cours de notre système de retraites. Pourtant, la Cour des Comptes, dans son rapport au Parlement du 13 septembre 2012, a semé quelques graines sur le sujet, et alerté les représentants de la nation sur la catastrophe qui s’annonce.

Tout d’abord, la Cour n’a pas manqué de rappeler que la réforme des régimes spéciaux de la RATP et de la SNCF en 2007 s’était soldée par une déroute financière : pendant au moins vingt ans, les assurés devront rembourser les surcoûts dus aux concessions lâchées aux grévistes à l’automne de cette année-là.

Lire la suite +

Retraite à 60 ans : un geste qui coûtera 500 millions à l’Arrco

Le rétablissement partiel de la retraite à 60 ans coûtera 490 millions d’euros à l’Arrco l’an prochain. La situation financière des régimes de retraite complémentaire continue de se dégrader. Les partenaires sociaux qui gèrent l’Agirc-Arrco se réunissent le 6 juillet pour trouver une solution.

Le rétablissement partiel de la retraite à 60 ans, mesure phare du nouveau gouvernement, va coûter cher aux régimes complémentaires : un demi-milliard d’euros dès l’année prochaine. Pour la première fois, des prévisions chiffrées ont été dévoilées vendredi au conseil d’administration de l’Arrco, le régime de retraite complémentaire des salariés du secteur privé qui est géré par les partenaires sociaux. En avançant l’âge du départ pour quelque 100.000 assurés, le décret qui sera publié dans quelques jours va entraîner des charges supplémentaires, ainsi qu’un manque à gagner de cotisations. Au total, la réforme Hollande va coûter 60 millions d’euros à l’Arrco cette année -elle n’entrera en vigueur que le 1 er novembre -et 490 millions en 2013. Le coût pour l’Agirc, le régime complémentaire des cadres, sera connu demain. Il devrait être beaucoup plus faible, car la réforme bénéficie à des assurés qui ont commencé leur vie professionnelle avant vingt ans, autrement dit peu de cadres qui ont, généralement, fait des études supérieures.

Lire la suite +

L’Allemagne critique la France sur la retraite à 60 ans

Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a exprimé son scepticisme quant à la décision de la France de rétablir l’âge de la retraite à 60 ans pour certaines personnes entrées tôt dans le monde du travail.

« En Europe, nous avons décidé d’adapter nos systèmes de protection sociale à l’évolution démographique. Nos pays sont tous vieillissants », a-t-il expliqué dans un entretien publié mercredi par La Stampa. « Mais la décision du président (François) Hollande d’abaisser l’âge de la retraite ne correspond pas à cette décision. »

Lire la suite +

decret sur les retraites

Doit-on s’inquiéter du coût engendré par le nouveau décret retraite ?

A peine annoncé en conseil des ministres, le décret sur le retour de l’âge légal du départ à la retraite dès 60 ans pour ceux ayant commencé à travailler tôt fait déjà l’objet de vives critiques… Certains syndicats saluent la mesure mais la jugent insuffisante alors que l’opposition critique son coût.

La mesure était un engagement du candidat Hollande. Le gouvernement Ayrault a mis les bouchées doubles pour la formaliser avant le premier tour des législatives. La facture sera pour plus tard. Il paraît qu’elle sera moins élevée que prévu. À voir, puisqu’aux trois milliards d’euros qu’elle coûtera pour le régime de base, en 2017, il faudra ajouter une somme qui n’a pas été communiquée (elle sera sans doute plus importante encore) pour financer l’Unedic et les retraites complémentaires. La hausse des cotisations et/ou des impôts ne se limitera pas aux 0,25 % annoncés hier pour les salariés et les entreprises !

Lire la suite +

Page 1 sur 212

Flash Retraite

Focus sur…