Archives des tags :

fonctionnaires

Les idées reçues de la retraite

Un salarié obtient un trimestre en travaillant trois mois.

Faux. Au régime général, les salariés du privé acquièrent un trimestre non pas en travaillant trois mois, mais en gagnant un certain montant sur l’année. C’est 1429,50 euros brut en 2014. Avec 5718 euros engrangés sur l’année, peu importe le nombre de mois travaillés, vous obtenez donc vos quatre trimestres.

 

Ce n’est pas parce que vous obtenez le taux plein que votre retraite sera entière.

Vrai. Pour calculer la pension de base dans les régimes alignés, trois paramètres entrent en jeu : le taux de liquidation, le revenu annuel moyen (Salaire annuel moyen – SAM -, pour les salariés), et un coefficient de proratisation. Votre retraite est dite « à taux plein » si vous décrochez le taux de liquidation maximal de 50 %. Mais, pour une retraite dite « entière », encore faut-il que votre coefficient de proratisation soit égal à 1, c’est-à-dire que votre retraite ne soit pas minorée. Elle le sera si vous n’avez pas engrangé, dans le régime concerné, la durée d’assurance requise pour votre génération. Exemple : vous êtes né en octobre 1950, vous avez toujours été salarié mais votre carrière a été interrompue plusieurs fois, et vous comptez partir à la retraite en novembre 2015 avec 150 trimestres. Vous aurez 65 ans, l’âge du taux plein automatique, mais votre pension de base sera minorée par l’application d’un coefficient de proratisation (150 / 162) car vous n’avez pas les 162 trimestres requis pour votre génération.

 

Travailler plus de trimestres que nécessaire ne vous donnera pas forcément droit à une surcote.

Vrai. Travailler au-delà de la durée d’assurance requise pour votre génération ouvre la voie à une surcote à condition que vous ayez déjà l’âge légal de la retraite! Si vous avez commencé tôt et que vous atteignez le bon nombre de trimestres, par exemple, à 59 ans, les trimestres travaillés entre vos 59 ans et l’âge légal ne vous apportent pas de surcote et donc ne viennent pas gonfler votre pension de base. Vous améliorez tout de même votre retraite globale en engrangeant de nouveaux points de retraite complémentaire.

 

Le minimum contributif, c’est la pension de base minimale dans les régimes alignés.

Faux. Le minimum contributif est la pension de base minimale uniquement de ceux qui obtiennent une retraite à taux plein et dont le total des pensions (de base et complémentaires) ne dépasse pas 1120 euros mensuels. Montant du minimum contributif : 687,32 euros par mois, proratisé si vous n’avez pas le bon nombre de trimestres, validés et cotisés.

 

Pour connaître le nombre de points engrangés chaque année pour vos complémentaires Agirc-Arrco, il faut diviser vos cotisations par la valeur d’acquisition des points.

Faux. Dans un régime parpoints, la logique voudrait que vos cotisations vous apportent… des points. Pas toujours! Certaines cotisations vous permettent d’en acquérir, d’autres pas. Exemple : si vous êtes salarié non cadre avec un salaire annuel brut de 30000 euros, on prélève actuellement pour votre complémentaire 7,63 % de cotisations salariales et patronales Arrco, soit 2289 euros sur l’année 2014. Sur ces 2289 euros, seuls 1 830 euros, soit 6,1 % de votre salaire brut, serviront à acquérir des points. A l’Arrco comme à l’Agirc, pour connaître son nombre de points, il faut donc diviser le total des cotisations Agirc et Arrco par la valeur de service du point, et multiplier le tout par 80 %.

 

Les fonctionnaires partent aux mêmes âges que les salariés.

Vrai et faux. Pour la retraite de base, l’âge minimum de départ est le même pour les fonctionnaires sédentaires (la majorité des fonctionnaires) et les salariés du privé ­ entre 60 et 62 ans, selon l’année de naissance. A partir de la génération 1958, l’âge du taux plein automatique sera aussi le même. Mais, à titre transitoire, les fonctionnaires sédentaires nés avant 1958 bénéficient du taux plein automatique quelques mois avant les salariés.

@votreargent.lexpress.fr

Réforme des retraites : les annonces du chef de François Hollande

Réforme des retraites : les annonces du chef de l’État déçoivent

L’opération déminage de François Hollande, pendant deux heures dimanche soir dans l’émission «Capital» sur M6, n’aura pas servi à grand-chose. Le président de la République a eu beau caresser les fonctionnaires et les salariés des régimes spéciaux dans le sens du poil, les syndicats affichent tous leur déception. Pour ne pas dire plus… «Dans la boîte à outils, je ne vois qu’un marteau et une enclume et, entre les deux, il y a les salariés et les retraités», juge Thierry Lepaon, le patron de la CGT, qui a d’ores et déjà promis d’organiser une journée d’action début septembre contre la réforme à venir.

Lire la suite +

Les premières pistes de la réforme des retraites

Le processus de réforme est à peine engagé que déjà les pistes envisagées promettent de faire des vagues. La Commission pour l’avenir des retraites va proposer dans un rapport remis la semaine prochaine de mettre à contribution les retraités, les actifs, les entreprises et les fonctionnaires, ont indiqué ce mardi des sources syndicales, confirmant des informations du Figaro.fr. «C’est la boîte à outils, mais le gouvernement devra choisir et prendre ses responsabilités (…). Cela va être chaud», a commenté un syndicaliste auprès de l’AFP.

Commandé par Jean-Marc Ayrault à l’ancienne présidente du Conseil d’orientation des retraites, Yannick Moreau, ce rapport détonne par ses prises de position qui n’épargnent personne pour remettre à flot le système à court terme. La haut-fonctionnaire a donné oralement quelques grandes lignes aux syndicats, qu’elle a reçus individuellement lundi. Revue de détail des propositions.

Lire la suite +

Retraite des fonctionnaires

La pension moyenne d’un fonctionnaire est d’un tiers supérieure à celle d’un salarié du privé

À l’heure de la retraite, mieux vaut avoir été fonctionnaire que salarié du privé. Le retraité issu de la fonction publique d’État bénéficie en effet d’une pension en moyenne supérieure à celle de son homologue qui a travaillé en entreprise. Et ce, même s’il a tendance à partir à la retraite plus tôt. C’est ce que révèle le dernier rapport du Conseil d’orientation des retraites présenté lundi à ses membres.

La pension moyenne versée par le régime de la fonction publique d’État est ainsi supérieure d’un tiers à celle dont bénéficie un ex-salarié du privé. La première s’élevait en 2011 à 23.187 euros, tout compris, contre 15.373 euros pour la seconde. «La structure des effectifs n’est pas la même, on compte plus de cadres dans le public que dans le privé», fait valoir une responsable syndicaliste du public pour expliquer cet écart. Certes, mais même la pension moyenne d’un cadre du privé, soit 19.991 euros en 2011, reste inférieure de 14% à celle versée en moyenne aux fonctionnaires, cadres comme simples employés.

Lire la suite +

Comparaison des différents régimes de retraite

Le déficit des régimes de retraites (20 milliards d’euros par an en 2020) annoncé par le Conseil d’Orientation des Retraites (COR) rend urgente une nouvelle réforme. La commission, mise en place le 27 février par Jean-Marc Ayrault sous la présidence de Yannick Moreau, n’aura que trois mois pour proposer des pistes de réforme. Mais pour que les Français les acceptent, elles devront d’abord établir l’équité entre les régimes de retraite. En préalable, il faut donc évaluer la situation actuelle, un problème complexe face à des régimes très nombreux et très divers. Quatre méthodes sont souvent utilisées pour décider si certaines catégories sont anormalement privilégiées ou pénalisées. Une seule permet une évaluation objective chiffrée.

Lire la suite +

2017 : plus de départ en retraite avant 62 ans

Quel que soit votre métier, quels que soient les régimes de retraite auxquels vous avez cotisé au cours de votre vie professionnelle, les règles sont désormais les mêmes pour tous si vous avez réalisé une carrière classique. Il ne reste que quelques exceptions : les fonctionnaires de terrain, les travailleurs dont le métier est reconnu « pénible » ou qui ont débuté avant 20 ans.

 

Depuis le mois de juillet 2011, à l’initiative du gouvernement Fillon, le relèvement de 60 à 62 ans de l’âge minimal du départ à la retraite et de 65 à 67 de l’âge automatique d’obtention du taux plein (sans aucune pénalité) s’applique dans les mêmes conditions aux salariés du secteur privé, aux artisans, aux commerçants, aux professions libérales, ainsi qu’à tous les fonctionnaires occupant un emploi en catégorie sédentaire. Quant aux dérogations en faveur de certains groupes d’assurés, ce sont les mêmes dans tous les régimes. D’où l’intérêt de bien connaître ces nouvelles règles pour maximiser ses droits.

Lire la suite +

Départ en masse des parents fonctionnaires

Les fonctionnaires parents de trois enfants ou plus sont bel et bien partis massivement à la retraite en 2011, avec l’annonce de la mise en extinction progressive de leur droit au départ anticipé (sans condition d’âge). Le rapport sur les retraites de la fonction publique, annexé au budget, mesure précisément l’ampleur du phénomène. Au sein de l’Etat, 15.290 départs anticipés ont été enregistrés à ce titre, soit 10.000 de plus que les années précédentes. Dans l’Education en particulier, il y a eu plus de 8.000 départs anticipés, contre un peu plus de 3.000 seulement en 2010. On a compté également 11.000 départs anticipés de plus qu’auparavant dans les hôpitaux et les collectivités territoriales (pour 16.304 départs recensés), ce qui porte à 31.500 le nombre total de départs anticipés de parents de trois enfants en 2011.

Lire la suite +

Les retraites de réversion : une évolution nécessaire

Les retraites de réversion sont acquises au conjoint survivant sans supplément de cotisation de la part des époux et sont donc sans doute considérées comme un élément de la politique familiale. Mais ce droit est traité de façon très inégale suivant les régimes de retraite, signe que sa justification n’est pas claire. Les multiples et profondes évolutions de notre société plaident pour une mise à plat de ce sujet.

De vieux barbons qui épousent des jeunes filles (ou le symétrique), cela existait du temps de Molière, et la perspective d’un héritage rapide pouvait peut-être aider les victimes à en supporter les inconvénients. A cette époque, la question des retraites de réversion ne se posait pas, mais en 2012, leurs règles diverses et étranges concernent de très nombreuses personnes.

Lire la suite +

Retraite à 60 ans : toucherez-vous votre complémentaire ?

Oui, sans attendre et sans abattement si vous êtes salarié du privé, les régimes Agirc-Arrco ayant décidé d’appliquer la réforme. Mais pas forcément dans tous les autres régimes. 

A partir du 1er novembre, ceux qui ont commencé à travailler avant 20 ans pourront, à certaines conditions, partir à 60 ans. Le gouvernement a en effet élargi le dispositif de retraite anticipée pour carrière longue,auparavant réservé aux carrières débutées avant 18 ans. La réforme englobe automatiquement les régimes de base, mais les complémentaires ont le choix de l’appliquer, ou non.

Lire la suite +

Décret sur les retraites des fonctionnaires handicapés ?

Une association a pressé mardi le gouvernement de publier un décret d’application d’une loi permettant aux fonctionnaires handicapés de partir en retraite anticipée avec une majoration de pension, déplorant « qu’il faille plus de deux mois pour obtenir quatre signatures sur un papier ».

Dans une lettre ouverte au ministre de l’Economie, Pierre Moscovici, le Comité pour le droit au travail des handicapés et l’égalité des droits (Cdthed), basé à Echirolles (Isère), souligne que le retard incompréhensible pris dans la publication de ce décret place les intéressés dans une angoisse croissante.

Lire la suite +

Page 1 sur 212

Flash Retraite

Focus sur…