Archives des tags :

chômage

La retraite à 60 ans, ce ne sera pas pour tout le monde

En recevant hier les partenaires sociaux à Matignon, le Premier ministre a précisé les contours du décret permettant le retour partiel de la retraite à 60 ans. Selon les hypothèses retenues par le gouvernement, la réforme pourrait toutefois concerner beaucoup moins de salariés que prévu.

C’était la promesse numéro 18 de François Hollande. Durant la campagne électorale, le candidat socialiste s’était engagé à corriger la réforme Fillon de 2010 et à ramener l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans pour les salariés justifiant de 41 années de cotisation. Dans l’esprit de la gauche, il s’agissait de permettre à ceux qui avaient commencé à travailler dès leur majorité de mettre un terme à leur activité professionnelle. A la veille des législatives, le nouveau président de la République tient toujours à honorer cet engagement mais le contenu de cette nouvelle mesure qui sera rendue publique dans trois semaines suscite de nombreuses interrogations. En rencontrant hier les partenaires sociaux à Matignon, Jean-Marc Ayrault, le Premier ministre, a joué la carte de l’apaisement sans parvenir, toutefois, à rassurer complètement ses interlocuteurs. Initialement le décret que s’apprête à publier le gouvernement devait toucher entre 130 000 et 150 000 salariés. Au final, le périmètre de la réforme pourrait très bien se rétrécir et ne viser finalement que 100 000 personnes, soit moins d’un nouveau retraité sur six par an. Les discussions restent évidemment ouvertes et tout dépendra de la capacité des organisations syndicales à peser sur les futures discussions. Voici, point par point, les réponses aux principales questions que se posent les salariés.

Lire la suite +

Le retour à la retraite à 60 ans coûterait deux fois moins que prévu

Permettre aux salariés ayant commencé à travailler tôt mais ayant cotisé 41 annuités coûterait moins de 2 milliards d’euros par an au lieu des 5 milliards estimés par l’équipe de campagne de François Hollande, affirme mardi le quotidien Les Echos.

Jean-Marc Ayrault reçoit aujourd’hui les syndicats et le patronat pour discuter notamment des retraites.

C’est une bonne nouvelle mais qui pourrait cacher un petit cadeau empoisonné. Le retour à la retraite à 60 ans pour ceux qui ont commencé à travailler tôt devrait coûter nettement moins cher que prévu, affirme mardi le quotidien économique les Echos. Un argument que les syndicats ne devraient pas manquer d’utiliser lors des consultations avec Jean-Marc Ayrault, ce mardi, afin de le pousser à étendre cette possibilité à un maximum de bénéficiaires.

Lire la suite +

Retraite à 60 ans: Parisot demande des « consultations étendues »

La présidente du Medef Laurence Parisot a demandé mardi au gouvernement des « consultations étendues » sur le futur décret autorisant un départ à la retraite à 60 ans pour des salariés ayant commencé à travailler tôt et elle a prévenu que l’impact sur les régimes complémentaires serait insupportable.

Cette décision « nécessite des consultations plus étendues », a affirmé lors d’une conférence de presse Mme Parisot qui a déjà pris contact avec la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine.

Lire la suite +

Décret sur la retraite à 60 ans : quels seront les trimestres pris en compte dans le calcul des annuités ?

Marisol Touraine, la nouvelle ministre des Affaires Sociales reste vague sur les dispositions précises du décret qui rétablira, dans les semaines à venir, la retraite à 60 ans pour ceux qui ont débuté leur carrière avant 18 ans et qui totalisent 41 années de cotisations, soit 130 à 150 000 personnes.

Le décret fixant les modalités d’un retour partiel à la retraite à 60 ans sera publié «fin juin, début juillet au plus tard».

«Les congés maternité ou de service militaire seront comptabilisés», a pour la première fois reconnu la ministre, qui est cependant restée assez floue sur les périodes de maladie et de chômage qui pourront être «intégrées sous certaines limites». «Je rendrai un arbitrage en fonction des contraintes financières», a de son côté nuancé Jean-Marc Ayrault.

Lire la suite +

Trimestres « cotisés »

Trimestres «cotisés» ou «validés» : la différence est de taille

Hollande a promis un décret sur le retour de la retraite à 60 ans pour les salariés ayant commencé à travailler à 18 ans. Mais des syndicats craignent que de nombreux salariés en soient exclus, en différenciant trimestres « cotisés » ou « validés ».

La différence est de taille et l’ambiguïté a été un peu levée la semaine dernière. Il s’agit bien de trimestres « cotisés » et non « validés ». Ainsi, selon leur situation personnelle, tous ceux qui ont travaillé à 18 ou 19 ans ne seront pas concernés.

Lire la suite +

Retraites : la gauche face à des comptes plus dégradés que prévu

Le Conseil d’orientation des retraites publiera fin 2012 de nouvelles prévisions financières pour les régimes de retraite. Elles tiendront compte d’hypothèses économiques dégradées par la crise, à la veille de la réforme globale annoncée par le président élu.

Après une première « mesure de justice » rétablissant le départ à 60 ans pour une catégorie de salariés, François Hollande a promis une « réforme globale des retraites ». Elle fera l’objet d’une négociation avec les partenaires sociaux d’ici à juin 2013. La nouvelle majorité devra alors tenir compte de nouvelles projections financières réalisées par le Conseil d’orientation des retraites (COR). Cette instance de concertation et de débat, instaurée par le gouvernement Jospin, doit en effet actualiser ses prévisions au cours des prochains mois. Démarré au second semestre -en juillet ou plus vraisemblablement en septembre -, cet exercice aboutira à de nouveaux chiffrages « fin 2012, début 2013 », a précisé le président du COR, Raphaël Hadas-Lebel, sur BFM Business.

Lire la suite +

Sarkozy propose l’exonération des charges pour l’embauche d’un sénior

Nicolas Sarkozy veut favoriser l’emploi des seniors. Il propose une exonération totale de charges pour les entreprises qui embaucheront une personne de plus de 55 ans, qu’il s’agisse d’un CDI ou d’un CDD d’au moins 6 mois.

Le chômage : une formule de préretraite?

Si le gouvernement à contraint les entreprises à se pencher sur le sort de leurs seniors (loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2009), il n’a pas pu les empêcher de s’en séparer.
Les seniors sont de plus en plus nombreux à être touchés par le chômage.
Mais quel est l’impact réel d’une situation de chômage lorsque l’on s’approche de la retraite ?

Ce qu’il faut savoir :
Théoriquement, les salariés de plus de 50 ans au chômage qui remplissent la condition de durée d’affiliation  bénéficient d’une durée d’indemnisation maximale de 36 mois (contre 24 pour les moins de 50 ans).
Si l’état de chômage a pour conséquence une baisse des revenus il n’a des impacts que modérés sur les droits à la retraite (pour les revenus inférieurs à 145 KE pour 2011).
En effet des trimestres assimilés sont pris en compte pour le calcul des droits à la retraite de base (le chômage valide des trimestres) et des points de retraite complémentaires (Tranches A et B) sont attribués gratuitement sur la base du  dernier salaire de référence et non sur la base de l’indemnité perçue.
Ensuite le chômage en fin de carrière peut être prolongé au-delà des 36 mois d’indemnisation théorique jusqu’au taux plein de l’assuré si celui-ci est notamment* à plus de  61 ans en cours d’indemnisation depuis au moins 1 an et n’a pas atteint le nombre de trimestres requis pour bénéficier du taux plein.
Un assuré qui est licencié à 58 ans et qui ne validera ses trimestres qu’à 65 ans pourra donc, s’il remplit les conditions, bénéficier de 7 années de chômage et de points retraite gratuits ….

Fort de cette réglementation et des statistiques en matière d’emploi des seniors*, on peut légitimement se demander si le recul de l’âge de départ à la retraite ne va pas contribuer à accélérer le déficit de l’UNEDIC déjà historique et à en faire  une caisse de retraite à part entière.

* l’assuré doit également justifier de 12 ans d’affiliation à l’assurance chômage, dont une année continue ou 2 années discontinues dans les 5 dernières années, et d’au moins 100 trimestres validés par l’assurance vieillesse.

*si le taux d’emploi des 55-64 ans a progressé de plus de 4 points depuis 2008 :42,5% en 2010, le taux de chômage parmi les actifs de cette classe d’âge a lui aussi nettement progressé atteignant 6,7% en 2010.
(source BIT).

Page 3 sur 3123

Flash Retraite

Focus sur…