Archives des tags :

chômage

L’AER et l’ATS prennent 1,75 %, en 2013

Les montants de l’Allocation équivalent retraite (AER) et de l’Allocation transitoire de solidarité (ATS), sont fixés à 34,33 €, par jour, depuis le 1er janvier 2013.

Ces deux allocations prennent la forme d’un revenu de remplacement ou de complément.

Sous conditions de ressources, l’ATS bénéficie depuis novembre 2011 aux demandeurs d’emploi nés entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1953. Elle a été instituée à titre exceptionnel, pour permettre aux seniors d’au moins 60 ans, involontairement privées d’emploi et justifiant du nombre de trimestres nécessaires à une retraite à taux plein, de toucher une allocation jusqu’au nouvel âge légal de départ à la retraite.

L’AER, remplacée par l’ATS, continue à être versée à ceux dont les droits ont été ouverts avant le 10 novembre 2010.

 

Décret n° 2012-1496 du 28/12/2012 revalorisant l’allocation temporaire d’attente (ATA), l’allocation de solidarité spécifique (ASS), l’allocation équivalent retraite (AER) et l’allocation transitoire de solidarité (ATS), JO du 29

L’allocation équivalent retraite (AER)

L’AER ou allocation équivalent retraite est une subvention d’un montant de 33,73 euros permettant aux chômeurs âgés de subvenir à leurs besoins pendant l’intervalle de temps entre la fin de leur chômage et le début de leur retraite. Supprimée en janvier 2011, elle a été remplacée par une autre subvention : L’ATS ou Allocation transitoire de solidarité estimée insuffisante pour bien des chômeurs. Les syndicats militent aujourd’hui pour réclamer le rétablissement de l’allocation initiale : l’AER. Un amendement PS proposant son rétablissement vient d’être rejeté par les députés. Le rapporteur spécial de la commission des Finances pour les crédits du Travail et de l’Emploi, Christophe Castaner (PS), a souligné la nécessité de « prendre le temps d’une évaluation avant de se prononcer sur les modalités de son rétablissement ».

Lire la suite +

2017 : plus de départ en retraite avant 62 ans

Quel que soit votre métier, quels que soient les régimes de retraite auxquels vous avez cotisé au cours de votre vie professionnelle, les règles sont désormais les mêmes pour tous si vous avez réalisé une carrière classique. Il ne reste que quelques exceptions : les fonctionnaires de terrain, les travailleurs dont le métier est reconnu « pénible » ou qui ont débuté avant 20 ans.

 

Depuis le mois de juillet 2011, à l’initiative du gouvernement Fillon, le relèvement de 60 à 62 ans de l’âge minimal du départ à la retraite et de 65 à 67 de l’âge automatique d’obtention du taux plein (sans aucune pénalité) s’applique dans les mêmes conditions aux salariés du secteur privé, aux artisans, aux commerçants, aux professions libérales, ainsi qu’à tous les fonctionnaires occupant un emploi en catégorie sédentaire. Quant aux dérogations en faveur de certains groupes d’assurés, ce sont les mêmes dans tous les régimes. D’où l’intérêt de bien connaître ces nouvelles règles pour maximiser ses droits.

Lire la suite +

Régimes Agirc-Arrco : négociation pour adopter des mesures de redressement

Les partenaires sociaux qui gèrent les régimes de retraite complémentaire, ont décidé, le 12 octobre, d’ouvrir, le 22 novembre, la négociation pour adopter des mesures de redressement.

Cette fois, on ne peut plus faire semblant ! » a soupiré Danièle Karniewicz (CFE-CGC), vu l’ampleur des déficits annoncés à l’Agirc-Arrco. Selon la variante la plus pessimiste, ils pourraient atteindre, pour les deux régimes, 6,5 Mds€ en 2012 et surtout 10,5 Mds€ en 2017 (dont 7,6 Mds€ à l’Arrco et 2,8 Mds€ à l’Agirc) quand les réserves cumulées auraient déjà fondu à 12,2 Mds€. Patronat et syndicats ont donc dû se résoudre à rouvrir la négociation. « Il y va de la responsabilité collective des partenaires sociaux », insiste Jean-François Pilliard (Medef), rappelant qu’avec l’adoption du projet de loi ratifiant le Pacte européen, « le gouvernement est désormais fondé à demander notre contribution à la réduction des déficits publics ». La négociation se déroulera en deux temps. D’abord, d’ici le 1er avril, l’adoption de « mesures conservatoires » qu’Éric Aubin (CGT) apparente par avance à des « mesures régressives ». Plusieurs pistes d’économies possibles ont été chiffrées :

Lire la suite +

Les réserves des régimes de retraite complémentaire épuisées autour de 2020

Avec l’aggravation de la crise, les réserves des régimes complémentaires Agirc et Arrco seraient épuisées respectivement dès 2017 et 2020. Les partenaires sociaux se réunissent vendredi pour examiner des solutions, toutes controversées.

Les réserves des régimes de retraite complémentaire des salariés du secteur privé fondent comme neige au soleil. Déficitaires depuis 2010, l’Arrco (pour l’ensemble des salariés) et l’Agirc (pour les seuls cadres) sont obligés de puiser dans leurs réserves pour payer la part complémentaire des pensions de 11 millions de retraités. Ces réserves sont heureusement confortables : un peu plus de 6 milliards d’euros pour l’Agirc, près de 42 milliards pour l’Arrco fin 2012.

La CFDT réclame le retour le l’allocation équivalent retraite pour les seniors demandeurs d’emploi

La CFDT a redemandé jeudi au nom de la « justice sociale » que tous les chômeurs ayant assez cotisé mais n’ayant pas l’âge de partir en retraite puissent bénéficier d’une allocation faisant la jonction entre la fin de l’indemnisation chômage et la retraite.

Les recettes tirées de la refiscalisation des heures supplémentaires, prévue dans le projet de loi de finances examiné à l’Assemblée, « doivent permettre d’assouplir le dispositif actuel », « c’est une mesure de justice sociale », a expliqué à l’AFP Laurent Berger, chargé du dossier des retraites à la CFDT.

Lire la suite +

Retraite 60 ans : le décret publié au JO

Présenté en Conseil des ministres le mois dernier, le décret sur la retraite à 60 ans est sorti ce matin au Journal officiel. Ce décret, qui devrait entrer en application le 1er novembre prochain, prévoit un coup de pouce pour les mères de trois enfants et les chômeurs seniors.

Le texte étend le dispositif «carrières longues», qui était initialement réservé aux personnes ayant commencé à travailler à 17 ans, à ceux ayant commencé à 18 ou 19 ans. Les salariés concernés devront néanmoins avoir suffisamment cotisé, c’est-à-dire 166 trimestres, soient 41,5 ans, pour les personnes nées en 1955 et après.

Le système français réduit les inégalités de revenus à la retraite

En corrigeant les aléas de carrière dus au chômage ou à l’éducation des enfants, le système de retraite joue un rôle redistributif important, montre une étude de l’Insee.

Sur l’ensemble de leur carrière, les 10% des salariés les plus riches touchent un salaire 5,85 fois plus important que les 10% des salariés les plus pauvres. A la retraite, cet écart se réduit à 4,10. Le système de retraites français atténue donc les disparités de salaires selon une étude de l’Insee publiée mercredi.

Lire la suite +

Retraites à 60 ans : ce qu’il faut retenir du nouveau décret

Le décret sur l’extension de la retraite à 60 ans a été communiqué par la ministre des affaires sociales, Marisol Touraine, mercredi 6 juin en conseil des ministres. De nombreuses tractations ont entouré l’élaboration du texte, sans remettre en cause son principe : étendre le départ à la retraite à 60 ans, dans le cadre du dispositif « carrières longues » réservé jusque là aux salariés ayant commencé à 17 ans et avant, à ceux qui commencé à 18 ou 19 ans.

Selon la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem, il s’agit d’une mesure « nécessaire, indispensable, pour corriger une injustice créée par la réforme des retraites de 2010 ». Le décret entrera en application le 1er novembre.

Lire la suite +

Qui est concerné par le retour à la retraite à 60 ans ?

La ministre des Affaires sociales Marisol Touraine reçoit tour à tour les partenaires sociaux depuis mercredi pour discuter du retour de la retraite à 60 ans pour les assurés entrés jeunes dans la vie active. Pas question de revenir sur le passage de l’âge légal à 62 ans, décidé lors de la réforme de 2010 et accéléré en 2011 : il ne s’agit que d’un aménagement à la marge. Qui sera concerné ? Les arbitrages sont en cours, le contenu du décret devrait être annoncé la semaine prochaine.

 

Qui semble assuré de pouvoir partir à 60 ans ?

Lire la suite +

Page 2 sur 3123

Flash Retraite

Focus sur…