Archives des tags :

carrières longues

Pic des départs à la retraite anticipée en 2017

Les assouplissements du dispositif « carrière longue » décidés en 2012 puis en 2014 montent en charge. Il y aura près de 300.000 bénéficiaires d’une retraite anticipée en 2017, pour un surcoût de 3,2 milliards.

Les Français partent de plus en plus tard à la retraite, mais le nombre de ceux qui bénéficient de dérogations à l’âge légal croît lui aussi. Selon la Commission des comptes de la Sécurité sociale, « le nombre de bénéficiaires d’une retraite anticipée atteindrait son pic en 2017 », soit pas loin de 300.000 personnes en moyenne durant l’année prochaine (contre 260.000 cette année). En quatre ans, l’augmentation serait de 37 %.

C’est le résultat de la montée en charge du décret « carrières longues » de juillet 2012, et dans une moindre mesure de la loi sur les retraites de janvier 2014. Le premier a donné un coup de fouet à la possibilité de partir en retraite à 60 ans au lieu de 62 ans, pour des gens qui ont commencé à travailler à 20 ans. Pour actionner ce dispositif, il n’est plus nécessaire d’avoir cotisé plus que la durée légale d’assurance. De surcroît, un congé maternité spécifique ou une phase de chômage peuvent désormais être décomptés dans les trimestres cotisés, à l’instar du service national ou des arrêts pour maladie, maternité, accident du travail. La loi de 2014 a parachevé cette évolution en ajoutant des trimestres maternité, chômage, invalidité, ainsi que huit trimestres au titre de la pénibilité.

3,22 milliards d’euros

Ce qui a un coût. Le montant des pensions versées pour les retraites anticipées s’élèvera en 2017 à 3,22 milliards, en hausse de 39 % sur quatre ans. La facture augmentera quasiment de 500 millions d’euros en un an. Après 2017, le pic des carrières longues devrait s’éroder, notamment parce que les générations ont étudié plus longtemps.

Ces dépenses nouvelles sont à rapporter aux 5,9 milliards d’euros d’économies qui devraient être réalisées en 2017 suite aux sacrifices consentis lors de la réforme des retraites de 2010 : recul de l’âge légal de départ de 60 à 62 ans, et passage de 65 à 67 ans de l’âge pour bénéficier d’une retraite à taux plein (sans décote) pour ceux n’ayant pas suffisamment cotisé. Cette dernière mesure commence juste à produire ses effets : « L’année 2016 constitue la première année où le relèvement du taux plein automatique minore les effectifs de départ en retraite », souligne la commission.

L’essor du dispositif des carrières longues représentera près d’un tiers de la hausse des prestations de l’assurance-vieillesse en 2017 : 0,5 point de croissance sur une progression totale de 1,6 %. Cette contribution sera d’autant plus visible que les nouveaux retraités pèseront moins lourd dans la balance l’an prochain. En effet, le relèvement de l’âge légal se traduit par un dernier creux sans départs entre septembre 2016 et janvier 2017, qui réduit les montants de pensions à verser en 2017. Puis en 2018, la montée en charge de la retraite à 62 ans sera achevée. Quant au recul de l’âge du taux plein automatique, qui va produire des à-coups jusqu’en 2023, il referme plusieurs fenêtres de départ, en août-novembre 2016, puis en juin-octobre 2017. Bref, les candidats à la retraite patienteront un peu plus et l’assurance-vieillesse paiera un peu moins.

www.lesechos.fr

Élargissement des conditions pour la retraite anticipée carrières longues

Une circulaire de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) parue le 1er avril 2014 a officialisé l’entrée en application à cette date de l’élargissement des trimestres de cotisation pris en compte dans l’octroi de la retraite anticipée au titre des carrières longues. Ce document découle du décret publié le 19 mars 2014 qui étend les périodes réputées cotisées entrant dans la durée de cotisation exigée, comme prévu dans la dernière réforme des retraites.

Pour bénéficier du dispositif carrières longues qui permet aux actifs qui ont commencé à travailler jeune de partir plus tôt à la retraite, ces derniers doivent justifier du nombre de trimestres requis dans leur classe d’âge pour percevoir une pension à taux plein (sans décote). A compter du 1er avril, tous les trimestres de maternité sont désormais comptabilisés au lieu de 2 trimestres jusqu’ici. Le nombre de trimestres au titre des périodes de chômage indemnisé passe de 2 à 4. L’attribution d’une pension d’invalidité donne dorénavant droit à 2 trimestres.

Les majorations de trimestres octroyées au titre du compte pénibilité instaurés par la loi du 20 janvier 2014 seront également prises en compte. Pour rappel, à compter du 1er janvier 2015, les salariés pourront capitaliser des points en fonction de leur exposition à des risques professionnels qui leur permettront notamment de bénéficier d’une retraite anticipée (dans la limite de 2 ans). Enfin, la circulaire rappelle que 4 trimestres sont toujours attribués au titre du service national et 4 au titre de l’accident de travail et de l’incapacité temporaire.

@toutsurlaretraite.com

De l’Aide pour votre Retraite?

Bilan retraite, Liquidation des droits, Conseil & Optimisation

Contactez-nous →

Pension de retraite

Montant moyen d’une pension : 1.040 euros

L’Assurance retraite verse une retraite de base à plus de 13,2 millions de salariés, selon les chiffres de la Cnav, avec un montant moyen en hausse de 2,5% en 2012.

Le montant moyen d’une pension au régime général, pour une carrière complète dans ce régime, s’est élevé en 2012 à 1.040 euros (contre 1.015 euros en 2011). Les chiffres 2012 montrent que la baisse des nouveaux retraités amorcée en 2011 se poursuit en 2012 (-4% pour les droits directs), notamment en raison des mesures de report de l’âge légal.Le nombre des retraites anticipées a plus que doublé par rapport à 2011. Sur les 87.531 retraites anticipées comptabilisées en 2012, 57% des départs se situent entre 60 ans et l’âge légal, ce qui résulte des effets combinés de la réforme de 2010 et du décret du 2 juillet 2012 élargissant les possibilités de départ à la retraite avant l’âge légal pour les assurés ayant eu une longue carrière.

@lerevenu.com

Fusion des régimes complémentaires des artisans et des commerçants : ce qui change

Les deux régimes complémentaires des artisans et des commerçants doivent fusionner le 1er janvier prochain. Conséquences : légère hausse des cotisations, nouvelles modalités d’attribution des pensions de réversion… Tour d’horizon

 

Réunis au sein du même régime de retraite de base (le régime social des indépendants (RSI)), les artisans d’une part, les industriels et commerçants d’autre part, ont deux régimes de retraite complémentaires obligatoires différents. Ces derniers vont fusionner le 1er janvier prochain. A compter de cette date, les artisans, les commerçants et les industriels cotiseront au même régime complémentaire. Il reprendra la totalité des droits qu’ils ont acquis jusqu’à cette date dans les régimes actuels. Mais cette fusion va occasionner plusieurs changements.

Lire la suite +

Etat des lieux de l’opinion des Français sur la retraite

Une inquiétude toujours très marquée à l’égard de la retraite

Les Français se sont toujours illustrés par une inquiétude marquée à l’égard de leur retraite, notamment sur le plan financier. C’est encore le cas cette année, les résultats étant même en hausse depuis la dernière vague. On retrouve ainsi les niveaux observés en avril 2011. Si les Français ont pu être un temps rassurés par la réforme votée en novembre 2010, force est de constater que leur inquiétude reste très prégnante en cette rentrée 2012.

Ainsi, une majorité de Français se disent inquiets en ce qui concerne leur santé ou leur accès aux soins (58% ; +20) ou leur capacité à vivre de façon indépendante (57% ; +20). Ils sont encore plus nombreux à se montrer préoccupés par leur niveau de vie (71% : +16) et plus précisément par le montant de leur retraite (76% ; +12). 

Lire la suite +

2017 : plus de départ en retraite avant 62 ans

Quel que soit votre métier, quels que soient les régimes de retraite auxquels vous avez cotisé au cours de votre vie professionnelle, les règles sont désormais les mêmes pour tous si vous avez réalisé une carrière classique. Il ne reste que quelques exceptions : les fonctionnaires de terrain, les travailleurs dont le métier est reconnu « pénible » ou qui ont débuté avant 20 ans.

 

Depuis le mois de juillet 2011, à l’initiative du gouvernement Fillon, le relèvement de 60 à 62 ans de l’âge minimal du départ à la retraite et de 65 à 67 de l’âge automatique d’obtention du taux plein (sans aucune pénalité) s’applique dans les mêmes conditions aux salariés du secteur privé, aux artisans, aux commerçants, aux professions libérales, ainsi qu’à tous les fonctionnaires occupant un emploi en catégorie sédentaire. Quant aux dérogations en faveur de certains groupes d’assurés, ce sont les mêmes dans tous les régimes. D’où l’intérêt de bien connaître ces nouvelles règles pour maximiser ses droits.

Lire la suite +

700.000 départs à la retraite en 2013

Le flux de nouveaux retraités, qui avait reculé sous l’effet de la réforme Sarkozy, repart à la hausse avec l’élargissement du droit au départ à 60 ans voulu par la gauche. Cette promesse de François Hollande devrait toutefois coûter 700 millions d’euros l’an prochain, 400 millions de moins qu’annoncé.

Depuis deux ans, sous l’effet de la réforme voulue par Nicolas Sarkozy, le nombre de nouveaux retraités a fortement reculé. De plus de 720.000 départs dans le secteur privé en 2010, on est tombé à moins de 610.000 l’an dernier – la réforme est entrée en vigueur le 1er juillet 2011. Et cette année, le flux tomberait sous la barre des 580.000, prévoit la direction de la Sécurité sociale dans le rapport de la commission des comptes publié lundi.

Lire la suite +

Retraite à 60 ans : toucherez-vous votre complémentaire ?

Oui, sans attendre et sans abattement si vous êtes salarié du privé, les régimes Agirc-Arrco ayant décidé d’appliquer la réforme. Mais pas forcément dans tous les autres régimes. 

A partir du 1er novembre, ceux qui ont commencé à travailler avant 20 ans pourront, à certaines conditions, partir à 60 ans. Le gouvernement a en effet élargi le dispositif de retraite anticipée pour carrière longue,auparavant réservé aux carrières débutées avant 18 ans. La réforme englobe automatiquement les régimes de base, mais les complémentaires ont le choix de l’appliquer, ou non.

Lire la suite +

Un naufrage en cours de notre système de retraites ?

Tout porte à croire que la prochaine réforme des retraites interviendra avant 2017, sans quoi c’est la sécurité sociale elle-même qui est menacée de disparaître.

Dans le brouhaha propre à la débandade gouvernementale, l’attention se focalise sur les augmentations d’impôt et leur insuffisance acquise pour 2013, mais passe à côté d’un autre sujet épineux : le naufrage en cours de notre système de retraites. Pourtant, la Cour des Comptes, dans son rapport au Parlement du 13 septembre 2012, a semé quelques graines sur le sujet, et alerté les représentants de la nation sur la catastrophe qui s’annonce.

Tout d’abord, la Cour n’a pas manqué de rappeler que la réforme des régimes spéciaux de la RATP et de la SNCF en 2007 s’était soldée par une déroute financière : pendant au moins vingt ans, les assurés devront rembourser les surcoûts dus aux concessions lâchées aux grévistes à l’automne de cette année-là.

Lire la suite +

Les régimes complémentaires s’alignent sur le décret retraite à 60 ans

Le 1er août 2012, les régimes Agirc et Arrco ont signé un document dans lequel ils annoncent leur alignement sur le régime de base dans le cadre du décret carrières longues.

Les caisses de retraites complémentaires Agirc (cadres) et Arrco (salariés) ont décidé de suivre le régime général dans l’application des nouvelles dispositions.

Concrètement, cela signifie que les personnes concernées par ce décret pourront liquider leur retraite en bénéficiant à la fois de la part du régime de base et de celle des régimes complémentaires.

Rappelons que les demandes de retraite anticipée peuvent s’effectuer depuis le 4 juillet 2012 auprès de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav). Les premiers départs seront effectifs à partir du 1er novembre prochain.

Vous pouvez télécharger cette circulaire ici

Page 1 sur 3123

Flash Retraite

Focus sur…