Toute l'Actualité des Retraites

Blog


Le système français réduit les inégalités de revenus à la retraite

En corrigeant les aléas de carrière dus au chômage ou à l’éducation des enfants, le système de retraite joue un rôle redistributif important, montre une étude de l’Insee.

Sur l’ensemble de leur carrière, les 10% des salariés les plus riches touchent un salaire 5,85 fois plus important que les 10% des salariés les plus pauvres. A la retraite, cet écart se réduit à 4,10. Le système de retraites français atténue donc les disparités de salaires selon une étude de l’Insee publiée mercredi.

Le but de la recherche de l’Insee est de détailler les mécanismes de redistribution en estimant, grâce à des simulations, la contribution des divers dispositifs correcteurs, explicites ou implicites, mis en place par le système de retraite.

Cette étude a été réalisée sur des salariés n’ayant pas eu de pension d’indépendant, nés entre 1955 et 1964 et résidant en France métropolitaine.

Bénéfice accru pour les femmes

La réduction des inégalités est plus importante pour les femmes que pour les hommes. Pour les premières, l’écart passe de 6,7 à 4,3 entre la vie active et la retraite. Pour les hommes, il passe de 3,4 à 3. D’abord parce que les femmes ont des carrières plus variées que les hommes -beaucoup d’entre elles se sont arrêtées de travailler ou ont travaillé à temps partiel. Ensuite parce que certains mécanismes de correction visent spécifiquement les mères de famille, notamment les majorations de durée d’assurance pour enfants.

D’autres mécanismes, au contraire, amplifient les inégalités. C’est le cas du mode de calcul des pensions, basé sur la prise en compte des 25 meilleures années. Il favorise les assurés qui ont eu des carrières complètes, au détriment de ceux qui ont connu des périodes de chômage, de temps partiel ou d’inactivité.

D’après l’étude de l’Insee, les jeunes générations devraient moins ressentir les effets de cette redistribution car leurs carrières sont de plus en plus longues et les écarts de salaires entre hommes et femmes se réduisent lentement.

Selon la DREES (statistiques des ministères sociaux), le montant moyen des pensions de retraite s’élevait à 1 216 euros par mois en décembre 2010. Il était nettement plus faible pour les femmes, à 899 euros, que pour les hommes, à 1 552 euros.

 
 

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.