Toute l'Actualité des Retraites

Blog


Réduire son temps de travail et percevoir une fraction de sa pension de retraite, c’est possible

Plutôt que de cesser d’un coup leur activité professionnelle, certains préfèrent opter pour une transition en douceur entre vie active et retraite. Ce dispositif est ouvert à partir de l’âge légal applicable à sa génération ou dès 62 ans pour les personnes nées à partir de 1955. Il est soumis à approbation de l’employeur. Ce qui explique que, fin 2013, seulement 2.769 assurés du régime général ont été concernés. Début 2015, il sera possible d’en profiter dès 60 ans. Le salarié (ou le professionnel libéral ou l’indépendant, mais non le fonctionnaire ou le salarié d’un régime spécial) doit réduire son temps de travail d’au moins 20% ; en contrepartie, il perçoit par anticipation une fraction de sa pension de retraite. Si le salarié effectue 55% de son temps plein, par exemple, il recevra, dès 2015, 45% des droits acquis. Pour ne perdre aucun droit, l’idéal est de négocier avec son employeur un temps partiel cotisé sur la base d’un temps plein. Lorsque l’activité cesse, la pension est alors recalculée pour tenir compte des nouveaux droits acquis entre-temps.

A lire aussi : La Retraite Progressive

@lefigaro.fr

 
 

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Flash Retraite

Focus sur…