Toute l'Actualité des Retraites

Blog


La retraite de réversion

À la perte de votre conjoint, vous pouvez obtenir une retraite de réversion. La retraite de réversion est attribuée, sous certaines conditions, aux veufs dont le conjoint (ou ex-conjoint) décédé était retraité ou susceptible de l’être.

I – Les conditions

Vous pouvez obtenir une retraite de réversion si vous remplissez les conditions :

1) d’âge :

Vous devez avoir au moins 55 ans au moment du point de départ de la retraite de réversion  ;

Si vous n’avez pas encore l’âge requis pour demander une retraite de réversion, vous pouvez peut-être prétendre à l’allocation de veuvage. Cette allocation est une prestation temporaire, d’un montant unique, attribuée avant 55 ans, sous certaines conditions, aux veufs disposant de faibles ressources.

2) de ressources :

Vos ressources personnelles ou celles du ménage (si vous êtes remarié, si vous êtes pacsé ou vivez en concubinage) ne doivent pas dépasser les plafonds de l’année en cours.

3) de mariage

Le pacte civil de solidarité (Pacs) ou la vie maritale ne permettent pas d’obtenir une retraite de réversion. Sachez que même si vous êtes remarié ou vivez maritalement avec un nouveau conjoint (Pacs ou concubinage), vous pouvez déposer une demande de retraite de réversion.

II – Son montant

La retraite de réversion est égale à 54% du montant de la retraite que percevait ou aurait perçu votre conjoint. .

La retraite de réversion se cumule, dans une certaine limite, avec vos ressources. Si la limite est dépassée, une retraite de réversion différentielle vous est servie.

Si votre conjoint ou ex-conjoint a été marié plusieurs fois, la retraite de réversion est partagée entre le conjoint et les ex-conjoints. la part de chacun est calculée en fonction de la durée de chaque mariage.

La retraite de réversion est payée à terme échu. Son montant est revalorisé une fois par an, au 1er avril. Il peut être révisé en cas de changement de situation familiale ou de modification de vos ressources, notamment lors de l’attribution de vos retraites personnelles (retraites de base et complémentaire).

La majoration de 10% si vous avez eu ou élevé au moins trois enfants, la majoration forfaitaire pour charge d’enfant, l’allocation de solidarité aux personnes âgées( aspa) ou l’allocation supplémentaire d’invalidité (aSI) peuvent s’ajouter au montant de la retraite de réversion.

A lire aussi : Les retraites de réversion : une évolution nécessaire

@juritravail.com

 
 

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.