Toute l'Actualité des Retraites

Blog


La décote pour trimestre manquant

Lorsqu’un assuré n’atteint pas l’age requis ou le nombre de trimestres cotisés (durée d’assurance) suffisants, une décote est appliquée au taux de liquidation de sa retraite. Ses pensions s’en retrouveront donc amoindries.

La réforme de 2010 a apporté de profonds changements au système de retraite français. Pour atteindre la retraite à taux plein, l’age de départ se rallonge peu à peu, glissant lentement de 65 à 67 ans selon les années de naissance. Le nombre global de trimestres a cotiser subit la même extension, passant de 160 à 166 trimestres.

Un assuré n’est aucunement obligé d’attendre la survenance de sa retraite à taux plein pour décider de partir en retraite. Une fois l’age légal atteint, il peut cesser toute activité professionnelle en tout temps. Attention toutefois, une décote sera appliquée au taux de liquidation de sa retraite.

Le taux de décote par trimestre manquant et année de naissance

A la différence de l’age de départ en retraite à taux plein et du nombre de trimestres exigés, le taux de décote diminue progressivement selon les années de naissance.

 

Date de naissance
Age légal de départ
Age du taux plein
Nombre de trimestres exigés
Taux de décote par trimestre manquant
1948 60 ans 65 ans 160 1,875%
1949 60 ans 65 ans 161 1,75%
1950 60 ans 65 ans 162 1,625%
1951
Premier semestre
(de début janvier à fin juin)
60 ans 65 ans 163 1,5%
1951
Deuxième semestre
(de début juillet à fin décembre)
60 ans et 4 mois 65 ans et 4 mois 163 1,5%
1952 60 ans et 9 mois 65 ans et 9 mois 164 1,375%
1953 61 ans et 2 mois 66 ans et 2 mois 165 1,25%
1954 61 ans et 7 mois 66 ans et 7 mois 165 1,25%
1955 62 ans 67 ans 166 1,25%
1956 62 ans 67 ans 166 1,25%
1957 et plus 62 ans 67 ans A déterminer 1,25%

 

Ainsi, à chaque trimestre absent, qu’il s’agisse de trimestre cotisé manquant ou de trimestre réel séparant l’assuré de son age de départ à taux plein (n’est retenu que le chiffre le moins désavantageux), le taux de liquidation de la retraite de l’assuré subit une décote.

Calcul d’une pension de retraite après décote

Pour comprendre comment s’applique cette décote, prenons un exemple. Rappelons que le taux de liquidation d’une retraite à taux plein est de 50%. Pour calculer la pension d’un assuré, il suffit de prendre la moyenne de salaires des 25 meilleures années et de la multiplier par 50%.

Ainsi par exemple, si Mr X, né en 1956, est parti en retraite à taux plein en répondant à tous les critères et que son salaire moyen retenu est de 1.200 euros, sa pension de retraite sera de  : 1.200 x 0,50 = 600 euros.

Par contre, si Mr X a décidé de partir en retraite un trimestre de cotisation avant d’atteindre la durée d’assurance exigée, le calcul se complexifie un peu car la décote rentre en compte. Pour obtenir le nouveau taux définitif après décote, il faut retrancher le taux de liquidation avec décote appliqué au taux plein. Ce qui donne 50 – (50 x 1,25%) = 49,375. Sa pension de retraite réduite sera de  : 1.200 x 0,49375 = 592,5 euros.

Si Mr X a décidé de partir en retraite 3 trimestres de cotisation avant, le calcul est désormais le suivant :
Pour le taux définitif : 50 – [50 x (1,25% x 3)] = 50 – ( 50 x 0,0375) = 48,125.
Pension de retraite réduite : 1.200 x 0,48125 = 577,5 euros.

A lire aussi : Puis je partir si je n’ai pas tous mes trimestres ?

A lire aussi : Qu’est ce que le taux plein ?

 

@news-assurances.com

 
 

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Flash Retraite

Focus sur…