Toute l'Actualité des Retraites

Blog


Gel des pensions : simulez votre perte

Les pensions sont d’ordinaire revalorisées une fois par an, histoire de compenser l’inflation. L’opération, très attendue par les retraités, avait jusqu’ici lieu au 1er avril mais a été reportée au 1er octobre par la dernière réforme des retraites. Enfin, ça, ce sera à partir de 2015, finalement…. Parce que pour 2014, le gouvernement a tout simplement décidé de geler les pensions de base. En clair : il n’y aura pas de revalorisation avant le 1er octobre 2015. Le Premier ministre Manuel Valls l’a annoncé mercredi.

Environ 100 € de perdus par an pour une pension de base de 1300 €

Selon les dernières estimations, l’inflation s’élèverait à 1,1 % en 2014. Ce qui aurait dû conduire, normalement, à une revalorisation au 1er octobre de 0,6 % (1,1 % moins 0,5 point pour compenser le fait que l’inflation avait été surévaluée lors de la revalorisation de 2013). Le gel, s’il se confirme, conduira donc à une perte de pouvoir d’achat de plusieurs dizaines d’euros par an pour les retraités. En raison de la faible inflation prévue cette année, il sera toutefois moins douloureux qu’il aurait pu l’être.

Quelle perte pour vous ? Cliquez ici

Du côté des complémentaires

Cette mesure s’applique à quasi tous les régimes de retraite de base. Côté complémentaires, tout dépend des professions. Les pensions complémentaires Agirc et Arrco, touchées par les ex-salariés du privé, ont également été gelées en 2014, en application d’un accord voté en 2013 par les syndicats et le patronat. Cet accord prévoit une revalorisation d’un point inférieure à l’inflation pendant trois ans. La prochaine revalorisation est prévue au 1er avril 2015 mais si l’inflation est très faible, le gel pourrait se poursuivre. Les pensions complémentaires versées aux ex-commerçants et artisans par le RSI doivent, elles, théoriquement être revalorisées au 1er octobre 2014. Quant aux complémentaires versées aux ex-libéraux par les 10 caisses de la Cnavpl, elles ont pour la plupart été revalorisées au 1er janvier 2014 et doivent l’être de nouveau en janvier 2015. Une exception toutefois pour les agents d’assurance affiliés à la Cavamac, qui doivent voir leur complémentaire revalorisée de 1,17 % au 1er octobre 2014.

NB : Un régime a toutefois cette année revalorisé à la fois ses pensions de base et ses complémentaires, il s’agit de celui des avocats (CNBF). L’opération a eu lieu au 1er avril.

Quid du minimum vieillesse ?

L’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), plus connue sous son ancien nom de minimum vieillesse, n’est concernée ni par le gel ni par le report au 1er octobre de la revalorisation. Cette allocation, réservée aux plus modestes, a été augmentée de 0,6 % au 1er avril et doit exceptionnellement être revalorisée une seconde fois cette année, au 1er octobre, pour être portée à 800 € mensuels.

 

@votreargent.lexpress.fr

 
 

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Flash Retraite

Focus sur…