Spécialiste du bilan retraite pour les particuliers et les entreprises, NB Consulting vous aide à optimiser vos droits et votre date de départ en définissant la meilleure stratégie pour partir à la retraite.
 
Toute l'Actualité des Retraites

Blog


Fusion Agirc-Arrco : ce qui va changer pour nos retraites en 2019

Dans le secteur privé, on ne cotise pas au même régime de retraite que l’on soit cadre ou simple salarié. Mais début 2019, les deux caisses vont fusionner.
C’est une information qui concerne les 18 millions de salariés du secteur privé qui cotisent aux régimes de retraite Agirc, pour les cadres, et Arrco, pour les non-cadres. Dans un peu plus d’un an, le 1er janvier 2019, il n’y aura plus deux régimes distincts, mais un seul. Les modalités de la fusion entre l’Agirc et l’Arrco ont été mises au point vendredi par un accord conclu entre le patronat et les syndicats.

Une seule ligne sur le bulletin de paye. Quand ce changement sera effectué, vous n’aurez plus deux lignes distinctes sur votre bulletin de paye pour les cotisations de retraite complémentaire, mais une seule. On ne cherchera donc plus à savoir si vous êtes cadre ou non-cadre. Les points de retraite que vous gagnerez chaque année auront ainsi la même valeur quel que soit votre statut.

Une même pension de réversion pour tout le monde. Les autres changements concernent certains droits qui, dans le système actuel, ne sont pas identiques entre l’Arrco et l’Agirc. C’est notamment le cas de la pension de réversion, autrement dit la part de la pension de retraite de votre conjoint que vous touchez quand il décède. À l’Arrco, on perçoit la pension de réversion dès l’âge de 55 ans, mais à l’Agirc, il faut attendre 60 ans. À partir de 2019, ce sera 55 ans pour tout le monde.

Un nouveau plafond pour les majorations. Les majorations de pensions, que vous toucherez quand vous arriverez à la retraite si vous avez élevé au moins trois enfants, vont elles aussi être toilettées. Actuellement, elles correspondent à 10% du montant de la pension, mais sont plafonnées à 1.000 euros par an, à l’Arrco comme à l’Agirc. L’accord conclu vendredi prévoit que dans le régime unifié, le plafond sera de 2.000 euros.

Article original

 
 

1 commentaire

  1. Merci pour vos articles, toujours aussi intéressants

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.