Toute l'Actualité des Retraites

Blog


Départ en masse des parents fonctionnaires

Les fonctionnaires parents de trois enfants ou plus sont bel et bien partis massivement à la retraite en 2011, avec l’annonce de la mise en extinction progressive de leur droit au départ anticipé (sans condition d’âge). Le rapport sur les retraites de la fonction publique, annexé au budget, mesure précisément l’ampleur du phénomène. Au sein de l’Etat, 15.290 départs anticipés ont été enregistrés à ce titre, soit 10.000 de plus que les années précédentes. Dans l’Education en particulier, il y a eu plus de 8.000 départs anticipés, contre un peu plus de 3.000 seulement en 2010. On a compté également 11.000 départs anticipés de plus qu’auparavant dans les hôpitaux et les collectivités territoriales (pour 16.304 départs recensés), ce qui porte à 31.500 le nombre total de départs anticipés de parents de trois enfants en 2011.

Pensions en baisse

Ce phénomène a eu pour conséquence de gonfler le nombre global de départs en retraite de fonctionnaires en 2011, à 154.300, en hausse de 12,6 % par rapport à 2010. Cela a aussi contribué à la croissance soutenue des dépenses de pensions (également portée par la revalorisation de 2,1 % des retraites) : + 4,7 % pour l’Etat, à 46,9 milliards d’euros, et + 7,6 % pour les hôpitaux et la territoriale (à 14,9 milliards). Autre conséquence : l’âge moyen de départ en retraite qui augmentait régulièrement depuis 2005, en raison notamment de la loi Fillon, est retombé à 58 ans et quatre mois l’an dernier, un an de moins qu’en 2010, ce qui a recreusé l’écart avec le privé (61 ans et 11 mois). Les parents de trois enfants qui ont opté pour un départ anticipé ont non seulement été trois fois plus nombreux en 2011, mais ils ont, de plus, interrompu leur activité plus tôt que précédemment (à 51 ans en moyenne), afin de bénéficier d’un droit bientôt supprimé : le départ anticipé n’est plus possible depuis le 1er juillet 2011 pour ceux qui ne remplissaient pas les conditions requises à cette date, et il ne le sera définitivement plus en 2016. D’ici à 2016 d’ailleurs, le phénomène continuera de jouer sur les statistiques, mais un peu moins chaque année.

Cela ne doit pas masquer le mouvement continu, qui se poursuit, d’augmentation de l’âge moyen de départ en retraite des fonctionnaires, si l’on exclut les départs anticipés pour trois enfants. Il a même franchi le seuil symbolique des 60 ans (à 60,2 ans, contre 59,8 ans en 2010) pour la première fois l’an dernier dans la fonction publique d’Etat (civils uniquement). C’est l’effet, bien sûr, des réformes Fillon et Sarkozy et des évolutions démographiques et sociologiques (âge d’entrée plus tardif dans la vie active). L’âge moyen de départ est encore plus élevé si l’on met à part les catégories dites « actives » qui partent plus tôt (policiers, gardiens de prison, etc.) : il a atteint 61,4 ans en 2011, contre 61 ans en 2010. Pour les catégories actives, l’âge moyen de départ s’est établi à 56,9 ans l’an dernier.

Enfin, le niveau moyen de la pension des fonctionnaires d’Etat partis en 2011 a baissé, à 1.975 euros, contre 2.034 euros en 2010, là encore en raison du poids des départs anticipés (dont la pension est plus faible). Sans prendre en compte ces derniers, la pension moyenne est de 2.121 euros, en hausse de 1,3 %.

@lesechos.fr

 
 

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Flash Retraite

Focus sur…