Toute l'Actualité des Retraites

Blog

Auto-entrepreneur : Attention à votre retraite !

D’apparence simple dans son fonctionnement administratif avec un taux de cotisation global basé sur le chiffre d’affaires, le régime réserve pourtant quelques surprises. Dans certains cas, ces surprises pourront se révéler particulièrement désagréables… notamment le jour où vous partirez en retraite.

Les revenus tirés de ce statut sont pour la plupart des auto-entrepreneurs très faibles. En effet, la plupart utilise ce statut en complément d’un travail salarié.

Mais certains l’utilise comme activité principale.

C’est pour ces derniers que les enjeux de retraite sont les plus importants.

Au démarrage de votre activité d’auto-entrepreneur, vous êtes automatiquement affiliés à un régime de retraite qui est fonction de votre secteur d’activité :

  • RSI si votre activité est artisanale ou commerciale ;
  • la CIPAV si votre activité est libérale.

Une fois votre inscription dans l’un des régimes enregistrés, vous payez chaque trimestre vos cotisations sociales.

Ces cotisations sont calculées sur la base d’un taux forfaitaire appliqué au chiffre d’affaires que vous déclarez.

Au même titre que les autres travailleurs indépendants, les cotisations que vous payez vous offrent une couverture sociale au titre de la maladie, de la maternité, de l’invalidité mais aussi pour votre retraite de base et votre retraite complémentaire obligatoire.

Cependant, même si les cotisations sont basées sur votre chiffre d’affaires déclaré, vos droits à la retraite seront eux validés sur la base des cotisations que vous auriez dû normalement payer dans le régime « normal » (entreprise individuelle).

Pour pouvoir analyser vos droits à la retraite, et notamment les trimestres que vous validez chaque année, il faut donc se baser sur votre revenu professionnel (statut micro entreprise) et non sur votre chiffre d’affaires.

Pour calculer votre revenu professionnel « fictif », il faut appliquer à votre chiffre d’affaires un abattement forfaitaire qui varie selon la nature de votre activité :

  • 71% pour une activité de vente, d’hôtellerie et de restaurant,
  • 50% pour des prestations de services relevant de la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC),
  • 34 % pour les prestations de services relevant de la catégorie de bénéfices non commerciaux (BNC) et pour les activités libérales.

Nous vous rappelons par ailleurs, que pour valider un trimestre, il faut, quelque soit le régime auquel vous êtes rattaché, cotiser sur la base de 1 442 €.

Le tableau ci-dessous présente donc le minimum de chiffre d’affaires à réaliser pour valider 1, 2, 3 ou 4 trimestres en fonction de votre activité d’auto-entrepreneurs.

Nature de l’activité

Abattement forfaitaire

Chiffre d’affaire minimum pour valider :

1 trimestre

2 trimestres

3 trimestres

4 trimestres

Vente de marchandise / Hôtellerie & restauration

71 %

4 973 €

9 945 €

14 918 €

19 890 €

Activités artisanales et BIC

50 %

2 884 €

5 768 €

8 652 €

11 536 €

Activités libérales et BNC

34 %

2 185 €

4 370 €

6 555 €

8 740 €

Il faut être particulièrement vigilant à la problématique de la retraite chez les auto-entrepreneurs qui exercent leur activité à titre principale.

En effet, chez les autos-entrepreneurs « activités secondaires », l’activité d’auto-entrepreneur ne pourra être qu’un bonus au moment de la retraite voir même une bonne stratégie pour compléter sa retraite. Nous vous conseillons dans ce cadre de vous rapprocher d’un spécialiste de la retraite pour bien construire votre stratégie.

 

En résumé, pour votre activité principale, le statut d’auto-entrepreneur est une bonne rampe de lancement mais il faudra très rapidement vous rapprocher d’un expert pour transformer votre activité d’auto-entrepreneur en réel entreprise. Vous pourrez alors mieux protéger votre retraite et développer pleinement votre activité.

@http://entreprise-conseil-expert.com/

 
 

5 commentaires

  1. christian pestana

    1
    chemin de catussou

  2. Marta

    Bonjour,

    Je voudrais mieux comprendre quelle serait le montant minumal de la retraite pour une personne dont l’activité comme auto-entrepreneur est son activité principale et qui arrive à valider 4 semestres par an avec le chiffre mimimale (CA 8740€ par an) pendant disont 25 ans.

    Cela pourrait me donner une idée du montant minimale qui peut representer la retraite pour une pesonne qui exerce une activité liberale à titre principale. Pourriez-vous me renseigner? J’essaye de vois si cela pourrait être ou pas intéressant d’exercer que en Auto-entrepreneur, actuellement je combine salarié et AE.

    Merci.

    Marta

  3. DORIA

    BONJOUR JE VIENS DE RENCONTRER UN CONSEILLER DU RSI pour connaître le montant de ma retraite si j’avais arrête mon activité fin 2016 après 7 années
    surprise on m’a précisé que l’on prenait les 3 meilleures années et non pas les 7
    ce qui a ce jour me ferait une retraite de 130 € + 37 € de complémentaire si je voulais arrêter
    je précise que je suis retraitée et que ce revenu complémentaire de retraite était pour moi évident dans son calcul que celui lorsque j’étais salariée
    ai-je intérêt à augmenter mon CA ?

  4. Annd

    Bonjour avez vous vu que les chiffres ont radicalement changé en 2016. Comment cela se fait il?

    • flo

      Bonjour, j’ai remarqué aussi sur le site officiel du service public mais ce n’est repris sur aucun autre site !?!
      Avez-vous eu une réponse ou une explication ? Est-ce une erreur ?
      Merci d’avance

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Flash Retraite

Focus sur…